Finalisation de l’arbitrage concernant le médicament TYSABRI (natalizumab) sur le risque de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP)

Last Updated on

23 Février 2016 – Ce message vient de l’ANSM et se reflète dans leur formulation:

Lors de sa réunion mensuelle, du 8 au 11 février 2016 à Londres, le Comité pour l’Evaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a finalisé la revue des données concernant le risque de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) associé à TYSABRI (natalizumab).

TYSABRI est autorisé selon une procédure centralisée depuis 2006 et indiqué en monothérapie comme traitement de fond des formes très actives de sclérose en plaques (SEP) rémittente-récurrente.

L’utilisation de TYSABRI est associée à un risque accru de survenue de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP), infection opportuniste causée par le virus de John Cunningham (virus JC). La présence des facteurs de risque suivants augmente le risque de survenue de LEMP :

  • présence d’anticorps contre le virus JC,
  • durée du traitement, particulièrement au-delà de 2 ans,
  • traitement immunosuppresseur avant un traitement par TYSABRI.

TYSABRI fait déjà l’objet d’un plan de gestion des risques et de mesures de minimisation des risques (résumé des caractéristiques du produit [RCP], guide de prescription, formulaires à l’instauration et pour la poursuite de traitement…), notamment concernant le risque de LEMP. Cependant, les données scientifiques sur le sujet évoluant rapidement, le PRAC a débuté en mai dernier, à l’initiative de la Commission européenne, une revue des données disponibles sur le risque de LEMP afin d’évaluer si celles-ci ont un impact sur le rapport bénéfice/risque de TYSABRI, les recommandations actuellement mentionnées dans le RCP, le plan de gestion des risques (PGR) et/ou les mesures de minimisation des risques.

Le rapporteur et corapporteur pour cet arbitrage sont l’Allemagne et l’Italie.

Au vu des données disponibles, et après consultation d’un groupe d’experts et audition du laboratoire, le PRAC a conclu que les facteurs de risque de LEMP déjà identifiés sont confirmés. Cependant, un autre critère apparaît également important à prendre en compte : l’index reflétant le titre d’anticorps anti VJC. Les données actuelles suggèrent que le risque de LEMP est faible pour les index ≤ 0.9 et augmente de façon importante pour les index > 1.5 chez les patients traités depuis plus de 2 ans. Les patients à risque élevé de LEMP sont ceux :

  • présentant des anticorps anti-VJC, traités par TYSABRI depuis plus de 2 ans et préalablement traités par immunosuppresseurs ou
  • présentant un index élevé d’anticorps, traités depuis plus de 2 ans mais sans avoir reçu de traitement immunosuppresseur préalable

Enfin, les patients avec un index d’anticorps faible et ne présentant pas d’antécédent d’utilisation d’immunosuppresseur, doivent faire l’objet d’une surveillance biologique de l’index tous les 6 mois dès les 2 ans de traitement par TYSABRI atteints.

Considérant que plus précoce est la détection d’une LEMP (y compris à un stade asymptomatique), meilleurs sont sa progression clinique et son pronostic, une surveillance IRM plus fréquente (tous les 3 à 6 mois), en accord avec les recommandations nationales et locales et utilisant des protocoles simplifiés (par exemple en séquence FLAIR) doit être envisagée chez les patients à risque élevé de LEMP.

Le RCP, le PGR ainsi que les documents de minimisation des risques (guide prescription, formulaires…) seront sont mis à jour dans les prochaines semaines pour refléter ces nouvelles informations et recommandations. De même, une lettre aux professionnels de santé concernés sera envoyée dans le prochain mois.

TYSABRI étant autorisé selon une procédure d’enregistrement européenne centralisée, la recommandation sera discutée au CHMP qui adoptera une opinion, qui sera ensuite transmise à la Commission européenne pour décision finale.

Dans l’attente de la finalisation de la procédure, de la mise à jour des documents et de l’envoi de la lettre aux professionnels de santé, l’ANSM indique l’importance de suivre dès à présent les recommandations ci-dessus afin d’identifier au mieux les patients à risque élevé de LEMP et leur proposer la meilleure prise en charge et surveillance possibles.

Tags : , , , , , , , , , , ,
About the Author
Joseph Gut - thasso Professeur de pharmacologie et de toxicologie. Expert en médecine théragenomique et personnalisé el le sécurité individualisé des médicaments. Expert dans pharmaco- et toxico-génétique. Expert en matière de sécurité humaine de médicaments, les produits chimiques, les polluants environnementaux, et des ingrédients alimentaires.

Your opinion

Comment

Aucun commentaire pour l'instant

thasso: conditions

thasso: tweets

thasso poste: magasin

View my Flipboard Magazine.

thasso: catégories

thasso: archives

thasso: chat simple

Vous devez être un utilisateur inscrit pour participer à ce tchat.

  • Releasing brakes: Potential new methods for Duchenne muscular dystrophy therapies février 24, 2020
    Researchers identified a group of small molecules that may open the door to developing new therapies for Duchenne muscular dystrophy (DMD), an as-yet-uncured disease that results in devastating muscle weakening and loss. The molecules tested by the team from the Perelman School of Medicine at the University of Pennsylvania eased repression of a specific gene, […]
  • Extra chromosomes in cancers can be good or bad février 24, 2020
    Cancer cells are notorious for their genetic disarray. A tumor cell can contain an abundance of DNA mutations and most have the wrong number of chromosomes. A missing or extra copy of a single chromosome creates an imbalance called aneuploidy, which can skew the activity of hundreds or thousands of genes. As cancer progresses, so […]
  • Researchers show that DNA topological problems may cause lymphoma février 24, 2020
    Researchers from the Spanish National Cancer Research Centre (CNIO), Madrid, and the Andalusian Molecular Biology and Regenerative Medicine Centre (Cabimer), Seville, published a paper in Nature Communications that shows that DNA topological problems may cause endogenous DNA breaks that have a causal relationship with cancer.
  • New DNA test that reveals a child's 'true age' has promise, but ethical pitfalls février 24, 2020
    Epigenetic clocks are a new type of biological test currently capturing the attention of the scientific community, private companies and governmental agencies because of their potential to reveal an individual's "true" age.
  • Mayo researchers recommend all women with breast cancer diagnosis under age 66 be offered genetic testing février 21, 2020
    A study by researchers at Mayo Clinic published this week in the Journal of Clinical Oncology suggests that all women with a breast cancer diagnosis under the age of 66 be offered germline genetic testing to determine if they have a gene mutation known to increase the risk of developing other cancers and cancers among […]
  • Noninvasive, self-adhesive sensor predicted worsening heart failure in veterans février 25, 2020
    A removable, noninvasive, self-adhesive sensor successfully predicted worsening heart failure and the need for hospitalization in veterans several days before hospitalization occurred.The researchers used machine learning to analyze the data provided remotely by the sensor to detect if, and when, a patient's heart failure was worsening.
  • Wearable sensor powered by AI predicts worsening heart failure before hospitalization février 25, 2020
    A new wearable sensor that works in conjunction with artificial intelligence technology could help doctors remotely detect critical changes in heart failure patients days before a health crisis occurs and could prevent hospitalization, according to a study led by University of Utah Health and VA Salt Lake City Health Care System scientists. The researchers say […]
  • Adults don't need tetanus, diphtheria boosters if fully vaccinated as children février 25, 2020
    Adults do not need tetanus or diphtheria booster shots if they've already completed their childhood vaccination series against these rare, but debilitating diseases, research published in the journal Clinical Infectious Diseases indicates. The study found no significant difference in disease rates between countries that require adults to receive tetanus and diphtheria booster shots and those […]
  • By gum! Scientists find new 110-million-year-old treasure février 25, 2020
    A remarkable new treasure has been found by scientists from the University of Portsmouth -- the first fossil plant gum on record. The beautiful, amber-like material has been discovered in 110-million-year-old fossilized leaves.University of Portsmouth Ph.D. student Emily Roberts, made the discovery while examining fossilized leaves of the Welwitschiophyllum plant, found in the Crato Formation, […]
  • New study associates intake of dairy milk with greater risk of breast cancer février 25, 2020
    Intake of dairy milk is associated with a greater risk of breast cancer in women -- up to 80% depending on the amount consumed -- according to a new study conducted by researchers at Loma Linda University Health.
Top