Effets secondaires graves: Le médicament contre la SEP Daclizumab (Zinbryta) a été retiré du marché mondial

Last Updated on

04 mars 2018 – Le daclizumab (Zinbryta) a été approuvé pour le traitement de la sclérose en plaques (SEP) rémittente cyclique en mai 2016 aux États-Unis, en juillet 2016 dans l’Union européenne (UE) et en janvier 2017 en Suisse. Le daclizumab (Zinbryta) est un anticorps monoclonal humanisé thérapeutique contre le récepteur de l’interleukine-2 (plus précisément contre la chaîne CD25), développé à l’origine pour le traitement immunosuppresseur des réactions aiguës de rejet.

Depuis son introduction, des effets secondaires indésirables graves du daclizumab (Zinbryta) ont été signalés chez des patients atteints de SEP, en particulier des lésions hépatiques graves dont l’évolution est partiellement fatale (Thasso Poste en a fait état) et qui ont entraîné des restrictions d’application gênantes, dont le titulaire de l’autorisation de mise sur le marché en Suisse a informé les experts en août 2017 et janvier 2018 au moyen d’une circulaire correspondante DHPC (Dear Healthcare Professional Communication).

Des inflammations récentes du cerveau (7 cas d’encéphalite et de méningo-encéphalite) ont été signalées. Ces cas graves supplémentaires signifient que le titulaire de l’autorisation de mise sur le marché de daclizumab (Zinbryta) va le retiré du marché pour l’indication de la sclérose en plaques (SEP) rémittente cyclique non seulement en Suisse mais dans le monde entier, car il n’ y a plus de rapport bénéfice/risque positif pour les patients atteints de SEP dans les circonstances données.

En Suisse, Swissmedic recommande, au vu des nouvelles découvertes, ce qui suit:

  • Aucun nouveau traitement par Zinbryta ne doit plus être instauré ;
  • Les médecins qui ont prescrit du Zinbryta doivent contacter rapidement leurs patientes et patients en vue d’un changement de traitement ;
  • Les patientes et patients actuellement traités avec Zinbryta ne doivent pas interrompre leur traitement de leur propre chef, mais prendre contact avec leur médecin traitant ;
  • En cas de dégradation de l’état neurologique, l’éventualité d’une inflammation du système nerveux central doit être envisagée ;
  • Compte tenu du risque d’atteintes hépatiques, le médecin et le patient doivent rester attentifs à l’apparition de signes évocateurs d’un dysfonctionnement hépatique jusqu’à 6 mois après l’arrêt du traitement.
    Quant à la fonction hépatique, elle doit être contrôlée au moins tous les mois.

Print Friendly, PDF & Email

Tags : , , , , , , , , , , , , ,
About the Author
Joseph Gut - thasso Professeur de pharmacologie et de toxicologie. Expert en médecine théragenomique et personnalisé el le sécurité individualisé des médicaments. Expert dans pharmaco- et toxico-génétique. Expert en matière de sécurité humaine de médicaments, les produits chimiques, les polluants environnementaux, et des ingrédients alimentaires.

Your opinion

Comment

Aucun commentaire pour l'instant

thasso: conditions

thasso: nouveaux tweets

thasso: commentaires récents

thasso poste: magasin

View my Flipboard Magazine.

thasso: catégories

thasso: archives

thasso: chat simple

Vous devez être un utilisateur inscrit pour participer à ce tchat.

  • Targeted therapy pralsetinib achieves high response rates in advanced cancers with RET gene fusions mai 29, 2020
    The targeted therapy pralsetinib appears to have high response rates and durable activity in patients with a broad variety of tumors harboring RET gene fusions, according to results from the international Phase I/II ARROW trial, led by researchers at The University of Texas MD Anderson Cancer Center.
  • Genetic data may up diagnostic efficiency for rheumatic disease mai 29, 2020
    (HealthDay)—Converting genotype information into an interpretable probability value for five different inflammatory arthritis-causing diseases could potentially improve the diagnostic efficiency of rheumatic disease, according to a study published in the May 27 issue of Science Translational Medicine.
  • New streamlined assay can improve prenatal detection of alpha-thalassemia mai 29, 2020
    In a report in The Journal of Molecular Diagnostics, researchers describe a rapid, accurate novel assay for nondeletional alpha-thalassemia genotyping based on one-step nested asymmetric PCR melting curve analysis, which may enhance prenatal diagnosis, newborn screening, and large-scale population screening.
  • Researchers identify mechanisms that make skin a protective barrier mai 28, 2020
    A Mount Sinai research team has identified one of the mechanisms that establish the skin as a protective barrier, a breakthrough that is critical to understanding and treating common skin conditions including eczema and psoriasis, according to a study published Thursday, May 28, in the scientific journal Genes & Development.
  • Using electrical stimulus to regulate genes mai 28, 2020
    This is how it works. A device containing insulin-producing cells and an electronic control unit is implanted in the body of a diabetic. As soon as the patient eats something and their blood sugar rises, they can use an app on their smartphone to trigger an electrical signal, or they can preconfigure the app do […]
Top