Vaccins Covid-19: Y a-t-il une prédisposition génétique à la thrombose?

Vaccins Covid-19: Y a-t-il une prédisposition génétique à la thrombose?

Last Updated on mars 30, 2021 by Joseph Gut – thasso

30 mars 2021 – Des rapports récents du Royaume-Uni et de toute l’Union européenne (UE) ont suggéré que le vaccin contre le SRAS-CoV-2 (Covid-19) fabriqué par AstraZeneca était à l’origine du développement d’un type très rare de thrombose (caillots sanguins) associée à une thrombocytopénie (faible taux de plaquettes sanguines) chez les personnes vaccinées. 

Ces rapports ont conduit à l’arrêt par les gouvernements d’un certain nombre de pays de l’UE des campagnes de vaccination générale pour leurs populations respectives avec le vaccin d’AstraZeneca (ie, le vaccin Covid-19 (ChAdOx1-S [recombinant]), le baisse des processus d’approbation par d’autres autorités comme la FDA ou Swissmedic, et un retard du début des campagnes de vaccination dans certains pays du monde, comme la Thaïlande.

Vaccin Covid-19 (ChAdOx1-S [recombinant] a été approuvé par l’Agence européenne des médicaments (EMA) fin janvier 2021. Au cours des semaines suivantes, certains rapports ont révélé que le vaccin pouvait provoquer chez certaines personnes vaccinées une thrombose associée à une thrombocytopénie. , entraînant des cas de caillots sanguins dans le cerveau, plus précisément appelés thrombose du sinus veineux cérébral (TVC). Thrombose Canada, une organisation vouée à l’éducation et à la sensibilisation aux maladies thrombotiques, a repris celle basée sur les rapports reçus par pharmacovigilance (PhV) ces caillots sanguins se sont produits chez environ 1 personne sur 250 000 à 1 personne sur 500 000 ayant reçu le vaccin.

En revanche, nous devons comprendre ici que, par comparaison, les patients atteints de la maladie Covid-19 à part entière courent un risque beaucoup plus élevé de développer des caillots sanguins, qui surviennent chez environ 1 personne sur 20 hospitalisée en raison d’une forme sévère de la maladie Covid-19 et chez environ 1 personne sur 100 qui a une forme plus bénigne de la maladie Covid-19 mais qui ne sont pas hospitalisées. Des analyses plus approfondies dans la population générale indiquent également que la fréquence de thrombose spontanée se situe dans la plage de fréquence trouvée ici avec des individus vaccinés avec le vaccin Covid-19 (ChAdOx1-S [recombinant].

La prise de toutes ces preuves dans une analyse risque / bénéfice suggérerait à ce stade qu’il existe un risque absolu minimal, voire inexistant, pour les individus de développer une thrombose sous le vaccin Covid-19 (vaccination contre ChAdOx1-S [recombinante] à un taux plus élevé à la lumière de ces considérations, il n’est pas surprenant que l’EMA du 19 mars 2021 ait décidé que le vaccin Covid-19 (ChAdOx1-S [recombinant] peut toujours être considéré comme sûr dans son application à la population et que ses avantages l’emportent de loin sur ses risques

Dans ce contexte, il pourrait également être particulièrement intéressant, non seulement pour les chercheurs cliniques et les médecins, mais aussi pour le grand public, que dans la population générale, il existe une variation génétique héréditaire de la coagulation sanguine (c.-à-d. L’hypercoagulabilité) basée sur le facteur Variante V Leiden (rs6025 ou F5 p.R506Q). Le facteur V Leiden (rs6025 ou F5 p.R506Q) est une variante (forme mutée) du facteur V humain (l’une des nombreuses protéines impliquées dans la formation de caillots sanguins). En raison de cette mutation, la protéine C, une protéine anticoagulante qui inhibe normalement l’activité pro-coagulante du facteur V, n’est pas capable de se lier normalement au facteur V, conduisant à un état hypercoagulable, c’est-à-dire une tendance accrue du patient à former des anomalies. et des caillots sanguins potentiellement nocifs. Le facteur V Leiden est le trouble d’hypercoagulabilité héréditaire le plus courant chez les Européens de souche.

Cependant, le facteur V Leiden n’est pas le seul facteur prédisposant à la tendance héréditaire à la coagulation, appelée collectivement thrombophilie héréditaire. Au moins la mutation G20210A dans le gène de la prothrombine (affectant environ 3 à 7% de la population) et les mutations dans les gènes de la protéine C, de la protéine S et de l’antithrombine (chacune affectant moins de 1% de la population). Compte tenu de la fréquence de ces variations génétiques des facteurs de coagulation dans la population générale d’une part, et de la fréquence plutôt faible des événements indésirables de coagulation constatés jusqu’à présent pour être associés à la coagulation chez les individus exposés au vaccin Covid-19 (ChAdOx1-S [recombinant] d’autre part, il reste à comprendre comment le vaccin Covid-19 (ChAdOx1-S [recombinant] déclenche spécifiquement la thrombose du sinus veineux cérébral (TVC), voie de résultat qui aboutit au phénotype de patient très défavorable observé.

À la lumière de ces inconnues, il semblerait raisonnable que les gens reçoivent des vaccinations contre le COVID-19, y compris le vaccin fabriqué par AstraZeneca, qui peut encore être considéré comme sûr. Les avantages de la prévention des caillots sanguins et d’autres maladies causées par le COVID-19 l’emportent de loin sur tous les risques possibles. Cependant, avant la vaccination avec le produit d’AstraZeneca, les groupes de personnes suivants qui sont vaccinés contre le COVID-19 doivent d’abord discuter des facteurs de risque possibles suivants avec leur médecin traitante: 1) les personnes qui ont déjà eu un caillot sanguin, 2) les personnes membre de la famille qui a développé un caillot sanguin, 3) les personnes ayant une tendance héréditaire à la coagulation (par example, mutation du facteur V Leiden), et 4) les personnes qui prennent des anticoagulants. Dans ces cas, un vaccin alternatif pourrait être envisagé.

Apprenez ici dans une courte séquence quelques notions de base sur la thrombose du sinus veineux cérébral (TVC) et le vaccin Covid-19 (ChAdOx1-S [recombinant]:

Print Friendly, PDF & Email

Joseph Gut - thasso

Professeur de pharmacologie et de toxicologie. Expert en médecine théragenomique et personnalisé el le sécurité individualisé des médicaments. Expert dans pharmaco- et toxico-génétique. Expert en matière de sécurité humaine de médicaments, les produits chimiques, les polluants environnementaux, et des ingrédients alimentaires.

Tagués avec : , , , , , , , , , , ,

Your opinion

Comment

Aucun commentaire pour l'instant