22 mars 2017 – Selon Santé Canada, des cas de syndrome de Stevens-Johnson (SSJ) et de nécrolyse épidermique toxique (NET (syndrome de Lyell)) ont été signalés à l’échelle mondiale au cours des études cliniques et après la commercialisation du produit KEYTRUDA (pembrolizumab). Huit …

Risque de réactions cutanées graves avec le KEYTRUDA (pembrolizumab) Lire la suite »

Tagués avec : , , , , , , ,