Risque de réactions cutanées graves avec le KEYTRUDA (pembrolizumab)

Last Updated on

22 mars 2017 – Selon Santé Canada, des cas de syndrome de Stevens-Johnson (SSJ) et de nécrolyse épidermique toxique (NET (syndrome de Lyell)) ont été signalés à l’échelle mondiale au cours des études cliniques et après la commercialisation du produit KEYTRUDA (pembrolizumab). Huit cas de SSJ, dont un cas mortel, et deux cas de NET, dont un cas mortel, ont été dénombrés. Parmi tous ces cas, un cas de SSJ a été déclaré au Canada.

nécrolyse épidermique toxique (NET)

En Canada, KEYTRUDA (pembrolizumab), un anticorps bloquant le récepteur 1 de mort cellulaire programmée (PD 1), est indiqué pour le traitement des patients atteints d’un mélanome non résécable ou métastatique n’ayant jamais été traités avec l’ipilimumab (YERVOY). KEYTRUDA (pembrolizumab) est également autorisé, en vertu de la politique sur les avis de conformité avec conditions  a) pour le traitement des patients atteints d’un mélanome non résécable ou métastatique avec progression de la maladie à la suite d’un traitement avec l’ipilimumab et, en présence d’une mutation V600 du gène BRAF, à la suite d’un traitement avec un inhibiteur du gène BRAF ou de la protéine MEK, et b) d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) métastatique dont les cellules tumorales expriment le PD-L1 (conformément aux résultats d’un test validé), et dont la maladie a progressé pendant ou après une chimiothérapie à base de platine.

Le risque potentiel de SSJ et de NET associé à l’utilisation de KEYTRUDA (pembrolizumab) a été évalué d’après les données d’innocuité actuellement accessibles dans les articles publiés et la base de données mondiale sur l’innocuité du fabricant (qui contient à la fois les données sur les effets indésirables graves observés pendant les études cliniques et les rapports sur les effets indésirables survenus après la commercialisation). À l’échelle mondiale, un cas de SSJ mortel a été signalé chez un patient traité avec KEYTRUDA (pembrolizumab) au cours d’une étude clinique et un cas de NET mortelle a été signalé chez un patient recevant le produit après sa commercialisation. Ces deux cas inclus, un total de huit cas de SSJ (six au cours d’études cliniques et deux après commercialisation) et de deux cas de NET (tous deux après commercialisation) ont été dénombrés. Sur les dix cas signalés, un cas de SSJ est survenu au Canada et deux cas faisaient état d’une association temporelle avec l’utilisation de KEYTRUDA (pembrolizumab), comportaient peu de facteurs de confusion et incluaient des biopsies qui concordaient avec le SSJ ou la NET. Approximativement 11 000 patients ont été traités avec KEYTRUDA (pembrolizumab) dans les études cliniques et 27 000 patients l’ont reçu après sa commercialisation.

Aux professionnels de la santé, tels que les oncologues, le personnel infirmier, les pharmaciens d’hôpital, le personnel de salle d’urgence et le personnel de centre de cancérologie, c’est recommandé de

  • Conseiller les patients en fonction des avantages et des risques associés à KEYTRUDA (pembrolizumab), y compris le risque et les symptômes précoces de SSJ et de NET.
  • Interrompre le traitement avec KEYTRUDA (pembrolizumab) et consulter un spécialiste pour une évaluation et un traitement immédiats en présence de réaction cutanée grave ou d’un cas soupçonné de SSJ ou de NET.
  • Cesser définitivement tout traitement avec KEYTRUDA (pembrolizumab) en présence d’un cas confirmé de SSJ ou de NET.

La gestion des effets secondaires liés à un produit de santé commercialisé dépend de leur déclaration par les professionnels de la santé et les consommateurs. Tout cas de réaction cutanée grave, de SSJ ou de NET soupçonnés ou tout autre effet indésirable grave ou imprévu chez les patients recevant KEYTRUDA (pembrolizumab) doit être signalé à Merck Canada Inc. ou à Santé Canada.

Merck Canada Inc., Pharmacovigilance
16750, route Transcanadienne
Kirkland (Québec)  H9H 4M7
Télécopieur : 1-800-369-3090

Direction des produits de santé commercialisés
Courriel : mhpd_dpsc@hc-sc.gc.ca
Téléphone : 613-964-6522
Télécopieur : 613-952-7738

Vous pouvez signaler les effets secondaires soupçonnés associés à l’utilisation de produits de santé à Santé Canada :

  • Composez sans frais le 1-866-234-2345; ou
  • Consultez la page Web MedEffet Canada sur la déclaration des effets indésirables pour savoir comment déclarer un effet indésirable en ligne, par courrier ou par télécopieur.

 

Tags : , , , , , , ,
About the Author
thassodotcom Professeur de pharmacologie et de toxicologie. Expert en médecine théragenomique et personnalisé el le sécurité individualisé des médicaments. Expert dans pharmaco- et toxico-génétique. Expert en matière de sécurité humaine de médicaments, les produits chimiques, les polluants environnementaux, et des ingrédients alimentaires.

Leave a Reply

Optional: Social Subscribe/Login




avatar
  Subscribe  
Notify of

thasso: conditions

thasso: tweets

thasso poste: magasin

View my Flipboard Magazine.

thasso: catégories

thasso: archives

thasso: chat simple

Vous devez être un utilisateur inscrit pour participer à ce tchat.

  • New candidate cancer genes identified using math models novembre 15, 2019
    Computational modeling is the use of computers to simulate and study the behavior of complex systems. Computational approaches are widely adopted in the bioimedical sciences and can be used to sift through large volumes of complex data to extract recurrent patterns that may point to a disease's causes and effects.
  • Turning 'junk' DNA into gold novembre 15, 2019
    Mining the rich uncharted territory of the genome or genetic material of a cancer cell has yielded gold for Princess Margaret scientists: new protein targets for drug development against prostate cancer.
  • Researchers take first step toward genetic test for childhood short-sightedness novembre 15, 2019
    Researchers from the Universities of Cardiff and Bristol have devised a test that could in future help to identify children at risk of developing a very common eye condition.
  • Researchers link sisters' paralysis to an 'extremely rare' genetic variant novembre 15, 2019
    Following a nearly 25-year search across three continents, parents of a pair of sisters—who as children slowly became paralyzed from the waist down—finally have a diagnosis, according to researchers at University of Southern California (USC) and Translational Genomics Research Institute (TGen), an affiliate of City of Hope.
  • Genetic variation in individual brain cell types may predict disease risk novembre 15, 2019
    One might think that the primary cause of most genetically linked diseases comes from mutations in coding DNA—alterations in coding regions of the genome that can lead directly to changes in the expression of particular proteins important for a healthy body. But the majority of human DNA is non-coding DNA—regions of DNA that do not […]
  • Teens with heart disease improve exercise capacity in large clinical trial novembre 17, 2019
    The largest-ever clinical trial of a medication for pediatric cardiology patients found that an oral drug significantly improved exercise capacity in adolescent patients with severe, congenital single-ventricle heart defects. A study leader says the physiologic benefits represent a milestone in the care of those who have undergone the Fontan procedure, a palliative operation for single-ventricle […]
  • Rare genetic variants predispose to sudden cardiac death novembre 16, 2019
    By identifying rare DNA variants that substantially increase risk of sudden cardiac death, researchers have laid the foundation for efforts to identify individuals who could benefit from prevention strategies prior to experiencing symptoms.
  • Early diagnosis of pregnancy-associated heart disease linked to better outcomes novembre 16, 2019
    Women who are diagnosed with peripartum cardiomyopathy (PPCM) during late pregnancy or within a month following delivery are more likely to experience restored cardiac function and improved outcomes compared to those who are diagnosed later in the postpartum period, according to a new study. The findings underscore the need for increased awareness and monitoring of […]
  • Intermittent fasting increases longevity in cardiac catheterization patients novembre 16, 2019
    In a new study by researchers at the Intermountain Healthcare Heart Institute in Salt Lake City, researchers have found that cardiac catheterization patients who practiced regular intermittent fasting lived longer than patients who don't.
  • New catalysts remove NOx pollutants at lower temperatures novembre 16, 2019
    Scientists from Tokyo Metropolitan University have developed a low-temperature catalyst for removing NOx gas from industrial exhaust using ammonia. Composed of bulk 'defective' vanadium oxide instead of vanadium oxides supported on titanium oxide like in commercial catalysts, the catalyst works at lower temperatures (< 150 degrees Celsius) with much higher efficiency. The team demonstrated a […]
Top