Lire l’avenir dans nos gènes?

Last Updated on

19 avril 2018 – De l’avis des scientifiques, une révolution est en cours : la médecine prédictive. Grâce à une analyse génétique, nous sommes aujourd’hui capables de connaître les risques de développer une maladie au cours de sa vie alors même que nous sommes en bonne santé. Plus de 500 000 Français y ont eu recours ces trois dernières années.

Actuellement, les conditions sont très précises pour faire un test génétique : trois membres de la famille doivent être atteints du même cancer ou le cancer doit avoir été développé jeune. Des conditions trop restrictives pour certains qui réclament une plus large utilisation de ces tests.

Les spécialistes craignent des dérives

En matière de médecine prédictive, les progrès sont spectaculaires. “Nous avons aujourd’hui des algorithmes capables de lire le code génétique et d’idenfitier des mutations génétiques qui prédisposent les patients à développer certaines maladies graves”, affirme Pierre Dessein, fondateur de GenePred, une start-up capable de lire un génome en quelques heures. Ces mêmes tests pourraient être également appliqués aux futurs enfants. C’est ce qu’on appelle les tests préconceptionnels. Mais certains tirent la sonnette d’alarme : cette méthode pourrait conduire à dire “on élimine tout ce qui n’est pas normal, même si on peut éventuellement apporter une solution”, prévient une spécialiste. Aujourd’hui en France, entre 5 et 10% des cancers sont d’origine génétique.

La difficulté de la médecine prédictive est que toutes les mutations génétiques ne conduisent pas à un phénotype clinique. Même si vous êtes prédisposé à une maladie héréditaire établie, cela ne signifie pas nécessairement que vous étiez   également affectés par cette maladie. Dans la vie réelle, une éventuelle prédisposition génétique souvent ne se manifestera pas sous la forme d’une maladie réelle. Alors que des sociétés comme GenePred n’ont aucun mal à faire le génome d’un individu, et donc faire beaucoup d’argent, ces entreprises sont loin de prédire de manière fiable qui développera quelle que soit la maladie ou l’effet secondaire grave d’un médicament. 

La médecine prédictive obtient aujourd’hui les meilleurs résultats dans le domaine des thérapies ciblées contre le cancer, où une mutation génétique spécifique sert de cible pour un médicament. Dans le cas contraire, les individus devraient encore être plus attentifs à lire leur destin personnel à partir de la séquence de leur propre génome. En outre, les individus doivent être très prudents dans la transmission de leurs données génétiques personnelles. Des entreprises utiliseront ces données à mauvais escient, par exemple pour exclure d’éventuels risques de maladie de leur catalogue de services.

Si vous êtes intéressé en tous les aspects de medicine prédictive, vous pouvez visiter la Société française de médecine prédictive et personnalisée (SFMPP) qui évalue le bénéfice médical et les bonnes pratiques de tests génétiques prédictifs pour améliorer le dépistage, la prévention et les traitements. Elle apporte un avis d’expertise auprès des professionnels de santé et du grand public à travers une approche transversale et pluridisciplinaire.

Print Friendly, PDF & Email

Tags : , , , , ,
About the Author
Joseph Gut - thasso Professeur de pharmacologie et de toxicologie. Expert en médecine théragenomique et personnalisé el le sécurité individualisé des médicaments. Expert dans pharmaco- et toxico-génétique. Expert en matière de sécurité humaine de médicaments, les produits chimiques, les polluants environnementaux, et des ingrédients alimentaires.

Your opinion

Comment

Aucun commentaire pour l'instant

thasso: conditions

thasso: nouveaux tweets

thasso: commentaires récents

thasso poste: magasin

View my Flipboard Magazine.

thasso: catégories

thasso: archives

thasso: chat simple

Vous devez être un utilisateur inscrit pour participer à ce tchat.

  • Spinal muscular atrophy (SMA): Newborn screening promises a benefit avril 6, 2020
    On behalf of the Federal Joint Committee (G-BA), the Institute for Quality and Efficiency in Health Care (IQWiG) investigated whether it is meaningful to test newborns in Germany for spinal muscular atrophy (SMA) in combination with earlier diagnosis and treatment. The Institute's final report is now available.
  • Alport syndrome severity can be predicted by causative protein genotype avril 6, 2020
    A Japanese research team has successfully developed a system to predict the severity of Alport syndrome, a serious hereditary kidney disease that occurs in about 1 out of 5,000 people in the US. Patients with Alport syndrome have abnormalities in the causative protein, type IV collagen, that often lead to chronic renal dysfunction requiring dialysis. […]
  • Research: Hereditary mutation drives aggressive head and neck, lung cancers in Asian population avril 6, 2020
    Researchers from the Cancer Science Institute of Singapore (CSI Singapore) at the National University of Singapore (NUS) have uncovered a genetic variant in a gene called MET that is responsible for more aggressive growth of head and neck, and lung cancers. A further probe into the finding revealed therapeutic strategies that could potentially target this […]
  • New insights into the genetic risk factors and disease pathways of multiple sclerosis avril 6, 2020
    Multiple sclerosis (MS) is a debilitating disease in which the body's own immune system attacks itself and can, over time, permanently destroy the protective sheaths, or myelin, around nerve fibers in the brain. Myelin insulates nerve cells and facilitates the transmission of messages along them. When the myelin sheath is damaged, the nerves themselves may […]
  • Findings in mice reveal possibilities for fetal drug therapy for deafness avril 6, 2020
    New research led by hearing scientists at Oregon Health & Science University suggests an avenue to treat and prevent intractable genetic disorders before birth.
  • Successful MERS vaccine in mice may hold promise for COVID-19 vaccine avril 7, 2020
    In a new study, published April 7 in mBio, researchers from the University of Iowa and the University of Georgia demonstrate that a new vaccine fully protects mice against a lethal dose of MERS, a close cousin of COVID-19. Using the same strategy, COVID-19 vaccine candidates have been generated and are also being tested in […]
  • Engineered virus might be able to block coronavirus infections, mouse study shows avril 7, 2020
    No vaccines exist that protect people against infections by coronaviruses, including SARS-CoV-2, which causes COVID-19, or the ones that cause SARS and MERS. As COVID-19 continues to wreak havoc, many labs around the world have developed a laser-like focus on understanding the virus and finding the best strategy for stopping it.
  • After affirmative action bans, underrepresented student enrollment lags demographic trends avril 7, 2020
    In states that have banned affirmative action, the share of underrepresented minorities among students admitted to and enrolling in public universities has steadily lost ground relative to changing demographic trends among those states' high school graduates, according to new research. The study, by Mark Long at the University of Washington and Nicole Bateman at the […]
  • New genetic tools expand capacity to investigate microbes avril 7, 2020
    A team of international scientists has developed a suite of more than 200 new genetic techniques for using marine microbes to investigate a host of questions in biology. Published in Nature Methods, the new tools are an essential step forward in understanding the cellular instructions that underpin microbial life in the sea.
  • Litter problem at England's protected coasts avril 7, 2020
    Beaches in or near England's Marine Protected Areas (MPAs) have the same levels of litter as those in unprotected areas, new research shows.
Top