L’ibuprofène: dangereux pour le système reproducteur des hommes?

Last Updated on

09 janvier 2018 – Est ce que l’ibuprofène, pris trop fréquemment et à dose élevée, peut être dangereux pour le système reproducteur des hommes? Ainsi qu’une étude précédente publiée en mars 2017 avait déjà montré que la prise d’ibuprofène chez les femmes enceintes, particulièrement au cours du premier trimestre de grossesse, pouvait perturber le développement de l’appareil génital et reproducteur de l’enfant?

Des comprimés d’ibuprofène

Médicament vendu sans ordonnance, l’ibuprofène est un des médicaments les plus consommés dans la population française. L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) a publié, lundi, une étude révélant que l’ibuprofène peut être pour le système reproducteur des hommes en cas de prise régulière et à dose assez élevée.

L’étude montre qu’une prise prolongée d’ibuprofène à des doses importantes perturbe la production de plusieurs hormones, dont la testostérone. Chez de jeunes hommes sportifs, cette prise soutenue d’ibuprofène (1 200 mg/jour pendant six semaines) induit un déséquilibre hormonal habituellement rencontré chez environ 10% des hommes âgés. Elle est appelée hypogonadisme compensé. Cet état est généralement associé à des risques accrus pour la santé reproductive, comme pour la santé en général.

Selon Bernard Jégou, directeur de recherche à l’Inserm et coordinateur de cette étude, les conclusions sont à prendre au sérieux. Il existe des sous-populations d’hommes qui prennent de façon continue de l’ibuprofène, notamment des hommes ne souffrant d’aucune maladie chronique comme des athlètes de haut niveau. Le risque est d’accroître les risques déjà liés à ce médicament, mais aussi d’altérer leur condition physique, muscles et os, d’hypothéquer leur santé reproductive et même psychologique.

Les résultats de cette étude ne sont pas seulement valables pour la France, mais dans le monde entier. Après tout, l’ibuprofène est pris par de très nombreuses personnes dans le monde pour les mêmes raisons qu’en France. Cet article ne traite pas les différences génétiques et les différentes prédispositions des individus pour les différents effets de l’ibuprofène. Cela reste réservé pour d’autres articles à l’avenir.

Print Friendly, PDF & Email

Tags : , , , ,
About the Author
thassodotcom Professeur de pharmacologie et de toxicologie. Expert en médecine théragenomique et personnalisé el le sécurité individualisé des médicaments. Expert dans pharmaco- et toxico-génétique. Expert en matière de sécurité humaine de médicaments, les produits chimiques, les polluants environnementaux, et des ingrédients alimentaires.

Your opinion

Comment

Aucun commentaire pour l'instant

thasso: conditions

thasso: tweets

thasso poste: magasin

View my Flipboard Magazine.

thasso: catégories

thasso: archives

thasso: chat simple

Vous devez être un utilisateur inscrit pour participer à ce tchat.

  • Avatar worms help to identify factors that modify genetic diseases janvier 21, 2020
    Often, patients from the same family and carriers of the same genetic mutation, develop a disease differently. This disparity may be due to the existence of mutations in other secondary genes, which influence the onset and progression of the disease caused by the main mutation. As an example, members of a family who are carriers […]
  • Algorithm turns cancer gene discovery on its head janvier 21, 2020
    A method for finding genes that spur tumor growth takes advantage of machine learning algorithms to sift through reams of molecular data collected from studies of cancer cell lines, mouse models and human patients.
  • Blood test for eight gene signatures could predict onset of tuberculosis janvier 21, 2020
    Scientists at UCL have shown a blood test could predict the onset of tuberculosis three to six months before people become unwell, a finding which could help better target antibiotics and save countless lives.
  • Scientists develop test that will help prevent glaucoma-related blindness janvier 21, 2020
    Australian researchers have identified 107 genes that increase a person's risk of developing the eye disease glaucoma, and developed a genetic test to detect those at risk of going blind from it.
  • Drug profiling and gene scissors open new avenues in immunotherapy janvier 21, 2020
    Researchers have discovered ways to boost CAR T-cell therapy. According to a study published in the Blood journal, drug profiling and the CRISPR-Cas9 gene editing method have opened new avenues in the development of CAR T-cell therapy, used to treat leukemia and lymphoma.
Top