Le glyphosate est finalement pris dans son histoire

24 aout 2018 – Malgré des données épidémiologiques convaincantes montrant le contraire, l’industrie, en particulier Monsanto, a déclaré depuis des décennies que le glyphosate n’était pas cancérigène. Pour Monsanto, ainsi que pour les nouveaux propriétaires, Bayer, c’est un peu embarrassant que les tribunaux doivent décider des propriétés réelles des espèces nuisibles. C’est exactement ce qui s’est passé.

Le glyphosate partout.

L’entreprise a été récemment condamnée à verser 289 millions de dollars (250 millions d’euros) à un jardinier qui utilisait ce produit et a développé un cancer. En effet, c’est un tribunal californien qui a condamné l’entreprise Monsanto à indemniser un jardinier atteint d’un cancer incurable, pour ne pas l’avoir suffisamment informé de la dangerosité de son herbicide au glyphosate, le RoundUp. Ce jugement retentissant a immédiatement fait plonger en Bourse Bayer, mettant en lumière l’important risque juridique associé au rachat de Monsanto, dont le groupe allemand a débuté l’intégration la semaine dernière.

Suivant ce jugement, il y en a environ 8 000 requêtes judiciaires visent actuellement l’herbicide au glyphosate de Monsanto aux États-Unis, a annoncé jeudi 22 août le chimiste allemand Bayer. L’entreprise, qui vient de racheter Monsanto, a mis à jour le dernier chiffre circulant sur ces procédures, qui était “d’environ 5 000”. Cette actualisation intervient peu de temps après la premier condamnation de Monsanto en face de ce jardinier qui utilisait le produit at tombait malade d’un cancer. Mais comme d’habitude d’un société en chimie, exposant l’arrogance de business on est habitué, Bayer martèle depuis que “rien n’a changé” dans sa stratégie et ses objectifs, et qu’il demeure “très optimiste pour l’avenir de son activité”, basée sur le rôle croissant de la chimie dans l’agriculture. C’est un coup au visage des personnes touchées. Cependant, vous ne pouvez pas attendre autre chose des sociétés comme Bayer.  Pour de telles entreprises, les personnes exposées et leurs risques pour la santé sont totalement dénués de pertinence. L’essentiel, le box-office et le cours de bourse sont justes.  Ce n’est pas éthique. C’est pourquoi le jugement actuel venant des États-Unis est si important.

Print Friendly, PDF & Email

Tags : , , ,
About the Author
thassodotcom Professeur de pharmacologie et de toxicologie. Expert en médecine théragenomique et personnalisé el le sécurité individualisé des médicaments. Expert dans pharmaco- et toxico-génétique. Expert en matière de sécurité humaine de médicaments, les produits chimiques, les polluants environnementaux, et des ingrédients alimentaires.

Laisser un commentaire

Optional: Social Subscribe/Login




Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

thasso: community

thasso: conditions

thasso post: magazine

View my Flipboard Magazine.

thasso: chat

[sac_happens]

thasso: tweets

thasso: categories

thasso: archives

Top