Essai clinique de Rennes: Rapport final du CSST (inhibiteurs de la FAAH)

Last Updated on

19 avril 2016 – Enfin. Ce message vient de l’ANSM et se reflète dans leur formulation:

L’ANSM a publié le rapport final des travaux du Comité Scientifique Spécialisé Temporaire (CSST) sur les inhibiteurs de la FAAH (Fatty Acid Amide Hydrolase).

Sans préjudice des enquêtes conduites par les autorités judiciaires et l’Inspection Générale des Affaires sociales (IGAS), ce comité pluridisciplinaire a été créé par l’ANSM le 21 janvier 2016 dans le cadre des investigations portant sur l’essai clinique BIA-102474-101 du laboratoire BIAL, en complément de la mission d’inspection qu’elle avait lancée dès le 15 janvier, et d’une revue interne du processus administratif suivi dans le cadre de l’autorisation de l’essai. Il avait pour objectif d’explorer les hypothèses pharmacologiques et toxicologiques qui ont pu conduire au décès d’un volontaire en janvier 2016 et à l’hospitalisation de 5 autres volontaires.

Dans le cadre de ses missions de surveillance des essais cliniques, l’ANSM a en effet choisi de confier cette évaluation à un groupe d’experts externes, dans le respect des principes d’indépendance des experts et de transparence des travaux du comité.

Le CSST, présidé par le Professeur Bernard Bégaud, était ainsi constitué de douze membres, choisis pour leur compétence en toxicologie, pharmacologie, pharmacovigilance, neurologie et médecine interne. Des représentants de l’Agence européenne du médicament (EMA), de l’Agence portugaise du médicament (Infarmed), ainsi que la présidente du Conseil scientifique de l’ANSM et les inspecteurs de l’IGAS, ont également assisté aux discussions plénières en tant qu’observateurs.

Les experts ont analysé l’ensemble des données existantes sur la classe pharmacologique des inhibiteurs de la FAAH et sur la molécule BIA-10-2474, et les données pré-cliniques et cliniques de l’essai. Lors de la réunion du 24 mars 2016, ils ont également considéré les expertises et informations additionnelles fournies, à leur demande, par le laboratoire BIAL afin d’approfondir les hypothèses privilégiées au cours de la séance du 15 février.

Le rapport publié aujourd’hui a été élaboré par les membres du comité qui ont exercé leur expertise en totale indépendance, conformément aux règles qui président au fonctionnement de ces comités.

Lire aussi

Tags : , , , , , ,
About the Author
thassodotcom Professeur de pharmacologie et de toxicologie. Expert en médecine théragenomique et personnalisé el le sécurité individualisé des médicaments. Expert dans pharmaco- et toxico-génétique. Expert en matière de sécurité humaine de médicaments, les produits chimiques, les polluants environnementaux, et des ingrédients alimentaires.

Leave a Reply

Optional: Social Subscribe/Login




avatar
  Subscribe  
Notify of

thasso: conditions

thasso: tweets

thasso poste: magasin

View my Flipboard Magazine.

thasso: catégories

thasso: archives

thasso: chat simple

Vous devez être un utilisateur inscrit pour participer à ce tchat.

  • Researchers find genetic links to child obesity across diverse ethnic groups août 22, 2019
    An international team of researchers who analyzed data across multiple ethnicities has produced the largest genetic study to date associated with common childhood obesity. The Early Growth Genetics (EGG) Consortium discovered a robust new signal, fine-mapped previously reported genetic variants, and added to evidence that genetic influences on obesity operate across the lifespan.
  • Researchers develop model to personalize radiation treatment août 22, 2019
    A personalized approach to cancer treatment has become more common over the last several decades, with numerous targeted drugs approved to treat particular tumor types with specific mutations or patterns. However, this same personalized strategy has not translated to radiation therapy, and a one-size-fits-all approach for most patients is still common practice. Moffitt Cancer Center […]
  • How our genes and environment influence BMI and height août 22, 2019
    Environmental conditions influence our body mass index (BMI) by increasing or decreasing the effect of inherited genetic variations, University of Queensland researchers have discovered.
  • Genetic testing and family tree research are revealing painful family secrets, research says août 22, 2019
    Genealogical research and genetic testing are revealing skeletons in family closets and causing rifts among members, a new study shows.
  • Researchers use single-cell sequencing to get a better look at human embryo implantation août 22, 2019
    A team of researchers affiliated with multiple institutions in China has used single-cell sequencing to learn more about the human embryo during implantation in the uterus. In their paper published in the journal Nature, the group describes sequencing thousands of human embryo cells from before, during and after implantation, and what they learned from it.
Top