Aspects génétiques de la globésité: Glocalisés oui ou non?

Last Updated on

juin 26, 2019 – L’épidémie mondiale d’obésité est si importante qu’elle a maintenant un nom prépondérant: la globésité (qui découle évidemment de l’obésité globale). Des questions très intéressantes se posent dans ce contexte, à savoir s’il existe des facteurs glocalisés (globaux ou locaux) impliqués dans cette épidémie.

Researchers find new mutation in the leptin gene

Modèle moléculaire de la leptine.

Il est généralement admis que la leptine est la principale hormone qui supprime la faim chez les individus. Un taux anormal de leptine pourrait amener les individus à manger des quantités illimitées de nourriture. Une équipe de chercheurs du Texas vient d’identifier une nouvelle mutation génétique du gène du LEP codant pour la leptine. Cette nouvelle mutation pourrait aider les chercheurs à comprendre pourquoi les personnes développent un excès de graisse corporelle. La recherche vise à aider à lutter contre les troubles métaboliques tels que les maladies cardiovasculaires et le diabète, qui sont alimentés par l’obésité et touchent des millions de personnes dans le monde entier.

On découvre de plus en plus le rôle de la graisse chez les personnes de poids normal. Les chercheurs se penchent sur ce qui ne va pas quand les gènes ne codent pas correctement pour la production de leptine, ce qui pourrait donner lieu à des réponses qui pourraient aider des millions de personnes atteintes de troubles métaboliques tels que l’obésité. La découverte de la protéine leptine en 2000 a constitué une avancée majeure dans la recherche sur les maladies métaboliques lorsque cette hormone a été retrouvée manquante chez des rats devenus extrêmement gras au laboratoire. Les humains ont également besoin de niveaux adéquats de circulation de la leptine pour informer le cerveau que leur taux de graisse corporelle est suffisant et qu’ils n’ont pas besoin de continuer à manger plus de nourriture. En d’autres termes, la leptine signale aux mammifères d’arrêter de manger.

Individu avec très faible leptine, évidemment.

La leptine est une protéine produite par les cellules adipeuses (aussi appelée tissu adipeux). Il traverse la circulation sanguine jusqu’au cerveau, où l’hormone est reliée à un récepteur de la leptine dans l’hypothalamus pour signaler au corps qu’il y a suffisamment de graisse et qu’il ne nécessite plus de nourriture. En d’autres termes, c’est une hormone qui supprime la faim. La leptine est parfois appelée «contrôleur de graisse». Une déficience congénitale en leptine est une maladie génétique récessive associée à une obésité sévère précoce. Dans un article paru dans le journal Genes, le cas de deux sœurs en Colombie qui ont commencé leur vie comme des bébés de poids normal, mais qui souffrait rapidement d’obésité sévère de l’enfance a été examiné. Il s’agissait du premier cas de ce type étudié en Amérique, alors que des cas antérieurs avaient été étudiés chez des personnes dont la génétique pouvait être retrouvée jusqu’au Pakistan, en Turquie, en Égypte, en Inde et en Chine.

Les scientifiques ont découvert que ces deux femmes – maintenant dans la vingtaine – avaient une mutation du gène LEP sur le chromosome 7. Ainsi, le séquençage direct de la région codante du gène LEP chez les sœurs a révélé une nouvelle mutation faux-sens homozygote dans l’exon 3 [NM_002303.3], C350G> T [p.C117F]. Les taux de leptine chez les sœurs étaient si bas qu’ils se situaient sous la limite de détection du kit de test fabriqué. La mutation du gène a provoqué un «mauvais repliement» de la protéine de leptine, rendant la leptine inefficace et détruisant complètement sa fonction. 

Lors de ses recherches sur la génétique de la famille, un scientifique a noté que ces femmes étaient des enfants de consanguinité linéaire, ce qui signifie plusieurs générations avant qu’elles ne se marient avec des parents de sang. Cette pratique est courante dans environ un cinquième de la population mondiale, principalement au Moyen-Orient, en Asie occidentale et en Afrique du Nord. Cependant, les risques pour la santé des enfants de ces unions incluent des maladies rares causées par des gènes récessifs.

Bien que des efforts supplémentaires soient nécessaires pour comprendre comment lutter contre les carences en leptine à grande échelle, les deux femmes colombiennes attendent de prendre Metreleptine (Myalepta), un analogue synthétique de la leptine et un très coûteux médicament injecté, comme une sorte de médicament. la thérapie de remplacement d’hormone. Les effets de cette thérapie peuvent être assez dramatiques et changer votre vie. Plus tard, on pourrait même imaginer qu’avec des techniques avancées de remplacement de gène, la variante défectueuse du gène LEP pourrait être remplacée par le gène LEP pleinement opérationnel. L’obésité étant désormais un problème mondial, les scientifiques du monde entier cherchent des moyens d’éviter que le problème ne devienne un fardeau pour la santé pendant des années. 

Voir ici une courte séquence (en anglaise) sur l’obésité et la leptine: 

Print Friendly, PDF & Email

Tags : , , , , , , , , , , , ,
About the Author
thassodotcom Professeur de pharmacologie et de toxicologie. Expert en médecine théragenomique et personnalisé el le sécurité individualisé des médicaments. Expert dans pharmaco- et toxico-génétique. Expert en matière de sécurité humaine de médicaments, les produits chimiques, les polluants environnementaux, et des ingrédients alimentaires.

Leave a Reply

Optional: Social Subscribe/Login




avatar
  Subscribe  
Notify of

thasso: conditions

thasso: tweets

thasso poste: magasin

View my Flipboard Magazine.

thasso: catégories

thasso: archives

thasso: chat simple

Vous devez être un utilisateur inscrit pour participer à ce tchat.

  • Researchers find genetic links to child obesity across diverse ethnic groups août 22, 2019
    An international team of researchers who analyzed data across multiple ethnicities has produced the largest genetic study to date associated with common childhood obesity. The Early Growth Genetics (EGG) Consortium discovered a robust new signal, fine-mapped previously reported genetic variants, and added to evidence that genetic influences on obesity operate across the lifespan.
  • Researchers develop model to personalize radiation treatment août 22, 2019
    A personalized approach to cancer treatment has become more common over the last several decades, with numerous targeted drugs approved to treat particular tumor types with specific mutations or patterns. However, this same personalized strategy has not translated to radiation therapy, and a one-size-fits-all approach for most patients is still common practice. Moffitt Cancer Center […]
  • How our genes and environment influence BMI and height août 22, 2019
    Environmental conditions influence our body mass index (BMI) by increasing or decreasing the effect of inherited genetic variations, University of Queensland researchers have discovered.
  • Genetic testing and family tree research are revealing painful family secrets, research says août 22, 2019
    Genealogical research and genetic testing are revealing skeletons in family closets and causing rifts among members, a new study shows.
  • Researchers use single-cell sequencing to get a better look at human embryo implantation août 22, 2019
    A team of researchers affiliated with multiple institutions in China has used single-cell sequencing to learn more about the human embryo during implantation in the uterus. In their paper published in the journal Nature, the group describes sequencing thousands of human embryo cells from before, during and after implantation, and what they learned from it.
Top