Le PRAC poursuit la revue des données sur le risque de LEMP associé à Tysabri (natalizumab)

07 Janvier 2016 – Ce message vient de l’ANSM et se reflète dans leur formulation:

Lors de sa réunion mensuelle, qui s’est tenue du 30 novembre au 3 décembre 2015 à Londres, le Comité pour l’Evaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a poursuivi la revue des données concernant le risque de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) associé à Tysabri (natalizumab).

Arbitrage concernant le médicament Tysabri (natalizumab) : revue des données disponibles pour évaluer si les mesures mises en place sur le risque de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) doivent être mises à jour

Tysabri est autorisé selon une procédure centralisée depuis 2006 et indiqué en monothérapie comme traitement de fond des formes très actives de sclérose en plaques (SEP) rémittente-récurrente.

L’utilisation de Tysabri est associée à un risque accru de survenue de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP), infection opportuniste causée par le virus de John Cunningham (virus JC). La présence des facteurs de risque suivants augmente le risque de survenue de LEMP :

  • présence d’anticorps contre le virus JC,
  • traitement immunosuppresseur avant un traitement par TYSABRI.

Tysabri fait déjà l’objet d’un plan de gestion des risques et de mesures de minimisation des risques (RCP, guide de prescription, formulaires à l’instauration et pour la poursuite de traitement…), notamment concernant le risque de LEMP. Cependant, les données scientifiques sur le sujet évoluant rapidement, le PRAC a débuté en mai dernier, à l’initiative de la Commission européenne, une revue des données disponibles à ce jour sur le risque de LEMP afin d’évaluer si celles-ci ont un impact sur le rapport B/R de TYSABRI, les recommandations actuellement mentionnées dans le RCP, le PGR et/ou les mesures de minimisation des risques.

Les rapporteurs et corapporteurs pour cet arbitrage sont l’Allemagne et l’Italie.

Les réponses complémentaires du laboratoire ont été évaluées au PRAC de décembre. Au vu de celles-ci, les facteurs de risque de LEMP déjà identifiés sont confirmés. En revanche, le PRAC a estimé nécessaire de disposer d’éléments supplémentaires afin de d’établir si d’autres facteurs pourraient être utilisés en pratique pour identifier les patients à risque de développer une LEMP, et le cas échéant, quelle surveillance biologique ou radiographique pourrait leur être proposée et quelles mesures de minimisation des risques supplémentaires pourraient être mises en place.

Le dossier devrait être finalisé à la séance du PRAC du mois de janvier 2016.

thassodotcom

Professeur de pharmacologie et de toxicologie. Expert en médecine théragenomique et personnalisé el le sécurité individualisé des médicaments. Expert dans pharmaco- et toxico-génétique. Expert en matière de sécurité humaine de médicaments, les produits chimiques, les polluants environnementaux, et des ingrédients alimentaires.

Posté dans Uncategorized
Tags : , , , ,

Laisser un commentaire

Optional: Social Subscribe/Login



Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

thasso post magasin

View my Flipboard Magazine.

follow thasso

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutubeby feather

subscribe to thasso

By signing up, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy.

calendrier

avril 2017
L M M J V S D
« Mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

catégories

archives

tweets

nuage de tags

ANSM Benfluorex (Médiator) Cancer Bronchique Non à Petites Cellules (CBNPC) Docétaxel Effets graves Essai clinique de Rennes Fatty Acid Amide Hydrolase (FAAH) IMNM Inhibiteurs de la FAAH L'inhibiteurs du co-transporteur sodium – glucose de type 2 (SGLT2) L'état de mort cérébrale le Comité pour l’Evaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance (PRAC) LEMP Le plan de gestion des risques (PGR) Leucoencéphalopathie Multifocale Progressive (LEMP) le Virus de John Cunningham (V JC) Le virus JC (VJC) l’Agence européenne des médicaments (EMA) L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (l’ANSM) L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé de la France (l’ANSM) L’ANSM L’essai clinique L’essai clinique de phase I Medicine Théragenomique Medicine Théragenomique Mutation activatrice Mutation activatrice de l’EGFR (Délétion de l’exon 19) Mutation activatrice de l’EGFR (Mutation L858R de l’exon 21) Mycophénolate (Cellcept) Myopathie nécrosante immuno-médiée (IMNM) Réaction cutanée Réaction indésirable grave à un médicament Récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR) Résumé des caractéristiques du produit (RCP) Santé Canada Sensibilisation aux rayonnements Statines Swissmedic Tarceva® (Erlotinib) Tecfidera® (diméthyl fumarate) Thasso Poste Tysabri (natalizumab) Tératogénicité Zelboraf (vémurafénib)