L’anesthésiant Carfentanil pour les éléphants qui tue des drogués

02 octobre 2016 – Cette histoire par Aude Lecrubier a été publié titré “Carfentanil : l’anesthésiant pour éléphant qui tue les drogués aux US” au Medscape Francais et ce reflète en essence dans leur formulation si dessous:
carfentanil-iL’agence américaine de lutte contre le trafic de drogue (DEA) alerte sur un récent pic d’overdoses qu’elle attribue au carfentanil, un opioïde de synthèse 100 fois plus puissant que le fentanyl, 5000 fois plus puissant que l’héroïne et 10 000 fois plus puissant que la morphine [1].
La molécule, habituellement utilisée pour anesthésier les gros animaux comme les éléphants, serait déjà responsable « d’un nombre significatif de décès dans différentes parties du pays », selon le communiqué du DEA. Elle est vendue dans la rue, souvent pour de l’héroïne. Elle est terriblement dangereuse. Le carfentanil a fait son apparition dans un nombre croissant de communautés. Elle est vendue dans la rue, souvent pour de l’héroïne. Elle est terriblement dangereuse. Les drogues de synthèses comme le fentanyl et le carfentanil peuvent vous tuer”, a indiqué Chuck Rosenberg, membre du DEA, dans un communiqué. L’exposition à l’équivalent de quelques grains de sels peut tuer Si la dose létale du carfentanil chez les humains n’est pas connue, l’agence américaine précise que la drogue est 100 fois plus puissante que le fentanyl qui peut lui s’avérer létal dès 2 mg (un volume de quelques grains de sels), en fonction de la voie d’administration et d’autres facteurs. Le carfentanil et autres dérivés du fentanyl peuvent prendre différentes formes, poudre, papier buvard, comprimés et spray. « Rappelez-vous que le carfentanil peut ressembler à de la cocaïne ou à de l’héroïne », insiste le DEA.
Ne touchez pas à la substance, afin d’éviter une exposition accidentelle, selon DEA. Du fait de ces différentes formes, ces drogues peuvent être absorbées par la peau ou par une inhalation accidentelle de poudre. Par conséquence, « seuls des professionnels avertis devraient manier la substance suspectée de contenir du fentanyl ou autres dérivés. Si vous suspectez la présence de carfentanil ou d’un autre opioïde de synthèse, ne prenez pas d’échantillon, ne touchez pas à la substance, afin d’éviter une exposition accidentelle. Sécurisez la substance et suivez les procédures de transport recommandées », insiste le DEA.

Signes d’intoxication et conduite à tenir

Les signes d’exposition sont: la détresse ou l’arrêt respiratoire, la somnolence, la désorientation, la sédation, la mydriase et la peau moite. Le début des symptômes survient habituellement dans les minutes qui suivent l’exposition. Du fait de la rapidité d’action de la drogue, le DEA insiste sur l’importance d’appeler immédiatement les secours. Si la drogue a été inhalée, l’agence conseille de mettre la victime à l’air frais. Et, si elle a été ingérée et que la victime est consciente, elle préconise de rincer les yeux et la bouche de la victime à l’eau froide.

Administrer une dose de naloxone toutes les 2 à 3 minutes jusqu’à ce que la victime respire seule pendant au moins 15 minutes: Le DEA recommande également d’être prêt à administrer de la naloxone immédiatement et plusieurs fois pour éviter une overdose mortelle: “continuer à administrer une dose de naloxone toutes les 2 à 3 minutes jusqu’à ce que la victime respire seule pendant au moins 15 minutes ou jusqu’à l’arrivée des secours”.

Dans son communiqué, le DEA rappelle que le fentanyl, lui-même, est responsable d’une épidémie d’overdoses mortelles aux Etats-Unis, qu’il est désormais vendu pour de l’héroïne virtuellement aux quatre coins du pays et qu’il est 40 à 50 fois plus fort: “Beaucoup d’utilisateurs sous-estiment sa puissance […]. Le fentanyl peut être mortel et il est fatal à très petites doses”.

Reference:

1. DEA Issues Carfentanil Warning to Police and Public. Dangerous opioid 10,000 times more potent than morphine and 100 times more potent than fentanyl. 22 septembre 2016.

thassodotcom

Professeur de pharmacologie et de toxicologie. Expert en médecine théragenomique et personnalisé el le sécurité individualisé des médicaments. Expert dans pharmaco- et toxico-génétique. Expert en matière de sécurité humaine de médicaments, les produits chimiques, les polluants environnementaux, et des ingrédients alimentaires.

Posté dans La Presse, Medicine Théragenomique, Réaction indésirable grave à un médicament, Thasso Poste
Tags : , , ,

Laisser un commentaire

Optional: Social Subscribe/Login



Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

thasso post magasin

View my Flipboard Magazine.

follow thasso

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutubeby feather

subscribe to thasso

By signing up, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy.

calendrier

avril 2017
L M M J V S D
« Mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

catégories

archives

tweets

nuage de tags

ANSM Benfluorex (Médiator) Cancer Bronchique Non à Petites Cellules (CBNPC) Docétaxel Effets graves Essai clinique de Rennes Fatty Acid Amide Hydrolase (FAAH) IMNM Inhibiteurs de la FAAH L'inhibiteurs du co-transporteur sodium – glucose de type 2 (SGLT2) L'état de mort cérébrale le Comité pour l’Evaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance (PRAC) LEMP Le plan de gestion des risques (PGR) Leucoencéphalopathie Multifocale Progressive (LEMP) le Virus de John Cunningham (V JC) Le virus JC (VJC) l’Agence européenne des médicaments (EMA) L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (l’ANSM) L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé de la France (l’ANSM) L’ANSM L’essai clinique L’essai clinique de phase I Medicine Théragenomique Medicine Théragenomique Mutation activatrice Mutation activatrice de l’EGFR (Délétion de l’exon 19) Mutation activatrice de l’EGFR (Mutation L858R de l’exon 21) Mycophénolate (Cellcept) Myopathie nécrosante immuno-médiée (IMNM) Réaction cutanée Réaction indésirable grave à un médicament Récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR) Résumé des caractéristiques du produit (RCP) Santé Canada Sensibilisation aux rayonnements Statines Swissmedic Tarceva® (Erlotinib) Tecfidera® (diméthyl fumarate) Thasso Poste Tysabri (natalizumab) Tératogénicité Zelboraf (vémurafénib)